Home

Les chaînages

Définition

Les chaînages sont les éléments de liaison entre les différents composants du gros œuvres (murs, planchers, poteaux, panneaux fabriqués).
Les chaînages doivent être liaisonnés entre eux, au moyen d’équerres ou de boucles.

Fonctions

1- Les chaînages servent à transférer et ancrer les efforts de traction
2- Les chaînages servent à solidariser les éléments verticaux (murs, poteaux, panneaux) et horizontaux (planchers)
3- Les chaînages horizontaux et verticaux doivent être reliés, ils servent alors de raidisseurs et de contreventement en s'opposant au forces de torsion du bâtiment.
4- Le chaînage horizontal participe à la rigidification des planchers et transfère les efforts des planchers sur les murs
5- Le chaînage vertical s'oppose aux forces de traction des planchers

Types

1- le chaînage horizontal ou périphérique
2- le chaînage vertical
3- le chaînage incliné en "rampant" situé sur les murs pignons

Dispositions constructives

Chaînage isolé

La partie apparente des chaînages doit être constituée du même matériau que celui de la paroi pour éviter les ponts thermiques. La section de béton apparent doit être habillée d'une planelle.

Chaînage liaison

Des liaisons efficaces doivent être assurées entre les armatures des divers chaînages, à cet effet, deux possibilités de liaisons sont possibles : par équerres ou par boucles en “U” . Ces liaisons doivent être de même diamètre que les chaînages courants et les recouvrements droits de 50 Ø.

1. La section des armatures longitudinales des chaînages ne peut être inférieure à 1,50 cm2, dans le cas d’acier de nuance FeE500, soit 2 Ø ou 3 Ø 8.
2. Les renforts de baies sont également des chaînages et doivent être réalisés dès lors que les baies ont des dimensions supérieures à 0.60 m.
3. Les rives inclinées doivent comporter un chaînage dès que la hauteur sous pointe de pignon est supérieure à 1,5 mètre. L’armature minimale de ce chaînage sera la même que celle des chaînages verticaux ou horizontaux, soit 2 Ø 10.

Cas particulier: le chaînage vertical

L’utilité des chaînages verticaux est double : ils ceinturent la maçonnerie en liaison avec les chainages horizontaux et s’opposent, par ailleurs, au soulèvement des dalles de planchers en béton armé dans les angles.
Ces chaînages, à ne pas confondre avec des poteaux, car ils ne reprennent pas d’efforts verticaux, doivent être réalisés au moins dans les angles rentrants et saillants des maçonneries, ainsi que de part et d’autre des joints de fractionnement du bâtiment.
Une alvéole de section carrée de 10cm de côté ou circulaire de 10 cm de diamètre est, en général, suffisante. La section d’armatures en acier haute adhérence est au moins équivalente à celle qui correspond à 2 Ø 10.
Afin de contrôler le remplissage satisfaisant des chaînages verticaux, la base de ceux-ci est cassée
Les armatures de chaînages verticaux doivent répondre aux mêmes exigences que les chaînages horizontaux et les alvéoles doivent permettre de réaliser des chaînages de section sensiblement carrée ou circulaire.

Traction des planchers béton
On peut justifier sur l'image la fonction des chaînages verticaux

Chaînages des maçonneries de blocs

Chaînage liaison
Les maçonneries de blocs qui n’assurent pas un contreventement sont obligatoirement chaînées:
Principe : pas de bord libre. Les parties courantes des murs sont encadrées horizontalement et verticalement par des chaînages. Les baies et ouvertures de dimension < 1,50 m sont obligatoirement encadrées

Chaînage horizontal

Chaînage horizontal

Les chaînages horizontaux ceinturent les murs (façades, pignons et refends) et sont continus. Ils sont conçus pour absorber des efforts de traction (comme une chaîne) , ils sont situés :
- Au niveau des planchers de chaque étage
- Au couronnement de mur.

Chaînage vertical

Chaînage horizontal

Les chaînages verticaux sont coulés dans les blocs d’angle et dans les blocs des murs tous les 3 ou 4 mètres. Ils sont appelés raidisseurs.
L’utilité des chaînages verticaux est double : ils ceinturent la maçonnerie en liaison avec les chainages horizontaux et s’opposent, par ailleurs, au soulèvement des dalles de planchers en béton armé dans les angles.

Chaînage rampant (incliné)

Chaînage horizontal

Le chaînage incliné est situé en couronnement de mur pignons, en continuité avec les chaînages verticaux et horizontaux.
- Il répartit les contraintes sur le mur pignon (poussée au vent)
- Il s’oppose aux poussées de la charpente sur les murs.

Schéma des différents chaînages dans le bâtiment

Chaînage types