Home

Les revêtements de chaussée

Définition

Le revêtement de la chaussée constitue la couche finale et visible sur laquelle on roule ou on marche.
Un revêtement peut s'appliquer aussi sur différentes surfaces: sols techniques, allées et cours, parkings et voies piétonnes...

Revêtements de sols

Fonctions des revêtements de chaussée

Sécurité

Les types de revêtements adaptés et la qualité du "fini" contribuent directement au confort et à la sécurité des usagers.

Protection

Ils protègent les couches inférieures des infiltrations d'eau, des sels de déverglaçage, de la fatigue, de la fissuration et des conditions climatiques extrêmes.

Esthétique

Les revêtements de sol permettent de délimiter les espaces, de caractériser les usages ou donner une identité locale.

Les types de revêtements de chaussée

Les revêtements bitumineux

Un revêtement bitumineux est toujours constitué d’une couche de roulement et d'une ou de plusieurs couches sous-jacentes. La couche de roulement assure une bonne rugosité et une faible nuisance sonore. Les couches inférieures assurent la résistance et durabilité structurelle.
La couche de roulement peut et doit être remplacée au cours de la durée de vie prévue.

Le béton bitumineux, est un mélange de gravillons, de sable, de fillers et d’un dérivé du pétrole. Ce revêtement de route peut être posé à chaud comme à froid. C'est le revêtement le plus courant à l'heure actuelle

Les revêtements en béton

Un revêtement en béton est généralement réalisé en une seule couche. Dans le cas de routes où la vitesse est élevée, il est possible de réaliser un revêtement bicouche « frais sur frais ». Un remplacement partiel du revêtement n’est dans ce cas-là pas possible, mais il est néanmoins possible d’appliquer un traitement superficiel ou un recouvrement bitumineux, pour améliorer la planéité, la rugosité ou pour diminuer le bruit de roulement.

Le béton de ciment est souvent employé pour des allées et trottoirs et plus rarement pour des chaussées où les modes d'application sont plus complexes à mettre en oeuvre.

Les revêtements modulaires

Les revêtements modulaires sont constitués de pavés (en béton, en pierre naturelle ou en terre cuite), placés sur une couche de pose. La texture des pavés procure la rugosité nécessaire.
L’appareillage et la taille des pavés déterminent en grande partie, en plus de la texture, le niveau sonore final du revêtement.

Qu'ils soient de béton, pierre ou brique, le principal avantage dans l’utilisation de pavés réside dans leur facilité de démontage et de remontage sans laisser de traces. De plus leur mode de pose autobloquante renforce la stabilité du revêtement.

Les types de revêtements de sols

Sable stabilisé

Sable stabilisé

Le sable stabilisé est mis en oeuvre sur une grave non traitée ou drainante (0/20 ou 0/31.5) préalablement humidifiée, plane et portante.
La mise en oeuvre s’effectue suivant les surfaces, à la main, à la niveleuse ou au finisseur. Le compactage, qui réduit l’épaisseur du matériau de 20 à 25%, doit être réalisé avec un compacteur à faible énergie ou sans vibration.

Sol synthétique

Synthétique

On utilise généralement pour le revêtement de sols synthétique une résine dite “époxy” de type e-résine dans laquelle est ajouté du mortier de silice, des grains de quartz ou des broyats de caoutchouc. Ce type de revêtement résiste parfaitement aux intempéries.
La mise en oeuvre se fait avec une taloche ou une spatule.
Utilisation: terrains de sport, aires de jeux...

Béton balayé

Béton balayé

Revêtement dont la surface est texturée par de fines stries parallèles et régulières, qui favorisent l’adhérence tout en améliorant l’esthétique.
Ces stries sont réalisées à l’aide d'un balai de chantier sur le béton fraichement coulé et serré.

Béton désactivé

Béton désactive

Le béton désactivé est un béton décoratif destiné aux aménagements extérieurs. Il présente un aspect de surface à granulats apparents. La mise en oeuvre se fait en pulvérisant un produit désactivant sur le béton puis en lavant à eau haute pression passé un délai de temps.

Béton imprimé

Béton imprimé

Ce procédé vise à reproduire à la surface du béton l’aspect de matériaux existants (pavés, dalles en pierre, bois…), en créant des motifs en deux dimensions.
La technique consiste à appliquer une empreinte sur le béton encore frais, de manière à imprimer un motif en relief.

NB: il existe aussi d'autres finitions sur les bétons: bouchargé, lissé, sablé, poncé...

Pavés pierre

Pavés pierre

Les pavés en pierre naturelle sont à la fois durables et décoratifs, , de forme régulière ou irrégulière. Ils s'utilisent aussi bien en zone piétonne que sur des chaussées.

Pavés brique

Pavés brique

Les pavés en terre cuite sont peu absorbants et solides, ils ne s’usent et ne se décolorent pratiquement pas. Ils s'utilisent aussi bien en zone piétonne que sur des chaussées.

Pavés autobloquants

Pavés autobloquants

En majorité, le pavé autobloquant est un pavé en béton. Il est composé de gravier, de sable, de ciment et d’eau. Sa caractéristique est indiquée dans son nom : il est autobloquant. Placés les uns à côté des autres, les pavés s’emboitent entre eux.

Dalles de pierre

Dalettes pierre

La dalle de pierre diffère du pavé pierre par sa taille et son épaisseur
La pierre naturelle est très résistante et ne s'altère pas au fil du temps. Selon son épaisseur, elle peut être collée directement ou posée sur mortier avec ou sans joint.

Les pavés pierre, brique ou autobloquants se posent sur lit de sable ou sur chape de mortier maigre suivant le trafice t les contraintes.
Les sables stabilisés: Ils sont utilisés pour revêtir habituellement les espaces publics, les aires de jeux pour enfants ou jeux de boules, et aussi certains stationnements. Ils sont idéal pour recouvrir des zones ou espaces à connotation naturelle forte.
Les dalles de pierres: Elles sont utilisées dans des espaces publics souvent piétonniers et se posent sur une forme de mortier maigre ou de béton armé. Elles apportent une esthétique particulière.
Les dallages en béton balayé, imprimé ou désactivé sont très utilisés pour leur effet décoratif.
Les revêtements en matériaux synthétiques issus le plus souvent du recyclage de matières plastiques ou constitués de résines polymères spéciales ont pour avantage de réduire les bruits de roulement, de drainer plus efficacement les eaux de surface et d'apporter une esthétique particulière mais ont pour inconvénient leur prix élevé.

Pour tout type de revêtement il faudra apporter une attention particulière aux couches de formes:
- le sol porteur devra être sain et compacté
- le sol sera recouvert d'un géotextile d'interposition
- une forme de concassé (0/20 ou 0/31.5) est réglée et compactée sur une épaisseur mini de 20cm
Ces dispositions garantissent la bonne tenue dans le temps et évitent les tassements différentiels dues aux contraintes de surface.