Home
banniere TP

Réaliser un corps de chaussée

structure type d'une chaussée

Les différentes couches de formes

La chaussée: On appelle "chaussée" la partie visible d'une voie de communication affectée à la circulation des véhicules. D'un point de vue mécanique, son rôle est de répartir les charges sur le sol support, quelles que soient les conditions environnantes.

Principe général d'une structure routière globalement en trois couches

La plate-forme

Composition:
Le sol support (PST)
La couche de forme (PF)

Les couches d'assise

Composition:
La couche de fondation
La couche de base

Les couches de surface

Composition:
La couche de liaison
La couche de roulement

Les couches de formes

La PST ou Partie Supérieure des Terrassements

La PST est la couche de sol support sur environ 1 mètre d'épaisseur, en dessous de l'arase de terrassement, que cela soit du déblai ou du remblai: c'est le niveau atteint par les engins de terrassement. C'est la zone qui subit toutes les sollicitations de contrainte dûes aux charges (couches supérieures et circulation)
Elle se définit par les sols en place ou matériaux rapportés ou traités, des fonds de déblais et des remblais. Sa surface représente l’arase terrassement.

La couche de forme ou "Forme"

La couche de forme est une structure permettant d'adapter les caractéristiques des matériaux de remblai ou du terrain en place, aux caractéristiques mécaniques, géométriques, hydrauliques et thermiques demandées pour la réalisation de la chaussée.
Selon les cas (nature des sols, climat, environnement hydrogéologique, trafic de chantier...) la couche de forme aura des caractéristiques différentes.

Elle peut être :
- inexistante lorsque les matériaux constituant le remblai ou le sol en place ont les qualités requises.
- limitée à l'apport d'une couche de matériaux ayant les caractéristiques nécessaires.
- constituée d'une superposition de couches de matériaux différents répondant à des fonctions distinctes.

Fonctions à court terme:

- Assurer la circulation "tout temps" des engins approvisionnant les matériaux de la couche de fondation
- Permettre le compactage efficace de la couche de fondation
- Satisfaire les exigences de nivellement de la plateforme support de chaussée (en général +/– 3 cm)
- Assurer la protection de l'arase terrassement contre les agents climatiques en attente de réalisation de la chaussée

Fonctions à long terme

- Homogénéiser la portance du sol
- Assurer le maintien dans le temps
- Améliorer la portance de la plate-forme
- Assurer la protection thermique des sols supports gélifs
- Contribuer au drainage de la chaussée

Les couches d'Assise et de Surface

Assise = fondation + base

Les couches d'assises doivent permettre d'asseoir la couche de surface à court et à long terme:
- en constituant un support bien nivelé et de portance suffisante
- en servant de couche de roulement provisoire
- en assurant la protection thermique de la plate forme
- en donnant à la chaussée une résistance mécanique aux charges verticales induites par le trafic
Les couches d'assise peuvent être réalisées en graves non traitées, en grave-bitume ou en grave-ciment
Actuellement, les granularités utilisées sont de type 0/14 et 0/20, de type semi grenu, le plus souvent sans discontinuité.

Surface = liaison + roulement

Les couches de surface sont les couches supérieures de la structure de chaussée sur laquelle s'exercent directement les agressions conjuguées du trafic et du climat.
Elles peuvent être composées:
- d'une couche de liaison aux couches d'assise (forte adhérence, bonne drainabilité)
- d'une couche de roulement (bon niveau d'uni, réduction du bruit de roulement)
Selon les besoins, on utilise soit la technique des enrobés épais, soit celle des enrobés minces ou bien celle des enrobés très minces voire ultra minces.
Pendant longtemps on a utilisé pour ces couches de surface la technique des enduits superficiels. Cette technique continue à être utilisée pour les routes à faible trafic.

! L'ordre et la composition de la structure d'une chaussée varie en fonction de multiples critères suivant le type de route, le trafic, l'environnement...