Home

Angles naturels des talus

Définition

Un talus en construction est une surface de terrain en pente résultant de travaux de terrassement lors de la construction d’une route ou d’une digue par exemple, ou bien lors de la réalisation d'une fosse pour les fondations d’un bâtiment.

Stabilité

La stabilité d’un talus est déterminée d'abord par son angle d’inclinaison mais aussi par une série de paramètres (nature du talus, humidité, etc.). Dans le cas d’un talus non stable, il peut se produire un glissement de terrain ou « rupture de talus ».

Talus naturel

Un talus naturel a une pente maximale égale à l’angle de frottement interne du sol *. On parle d’angle de talus naturel. Un angle plus élevé que l’angle de talus naturel entraîne une rupture de talus.

Talus artificiel

Un sol non lié est un sol avec une faible contenance en particules fines, par exemple du sable grossier, des graviers par opposition à de l’argile ou du limon.

* L'angle de frottement interne correspond à l'angle formé naturellement par un matériau mis en tas, par rapport à l'horizontale.

Protection des tranchées par talutage

Pour la réalisation de tranchées ou de fosses pour la pose de conduites ou la réalisation de fondations par exemple, il est possible, lorsque la place est disponible, de réaliser des talus pour garantir la stabilité des parois de l’excavation. L’objectif étant d’avoir un angle de talus aussi grand que possible pour prévenir tout éboulement.

Angles de talus

Les angles de talus sont par exemple:
45° pour un sol non cohésif ou meuble
60° pour un sol rigide ou semi-cohésif
80° pour un sol fortement lié, cohérent ou rocheux
Si la réalisation de talus d’un angle suffisant n’est pas possible, il faut alors renforcer les parois de l’excavation par un blindage adapté ou des solutions de soutènement.

Comment calculer la pente d'un talus?

La pente d’un talus peut s’exprimer en pourcentage, en degré ou avec le rapport hauteur/largeur. Le pourcentage ainsi que le rapport hauteur/largeur sont utilisés plus fréquemment que le degré d’une pente.

Le rapport l x H

On indique le rapport entre la profondeur (l) et la Hauteur, par exemple une pente de 2 pour 1 correspond à 2 m de profondeur pour 1 mètre en Hauteur.

Le degré

(peu utilisé), il faut partir d’un angle de 45° qui représente une pente de 100% ou un rapport de 1 pour 1. Les autres valeurs peuvent être calculées à partir d’une simple règle de 3. Exemple : une pente de 50 % sera donc 45° ÷ 2 = 22,5°

Le pourcentage

Il est égal à la hauteur du talus divisé par la profondeur, multiplié par 100. Exemple : 3 ÷ 10 x 100 = 30 % de pente

SchémaRapportDegrés (~)Pourcentage
1 pour 145°100%
2 pour 127°50%
3 pour 118°33%
1 pour 263°200%

Tableau synoptique des pentes usuelles

Protection des talus

Si une pente naturelle stabilise un talus, il peut se produire des ruissellements, affouillages ou éboulements.
Pour prévenir ces désagréments on a recours à plusieurs procédés

La végétalisation


Végétaliser les talus permet de ralentir le ruisselement des eaux. Il s'agit de projeter des graines de plantes vivaces sur le substrat terreux ou sur treills végétal et/ou de planter des arbustes en taillis.

Les géosynthétiques


Produit constitué de polymère synthétique ou naturel, se présentant sous forme de nappe, de bande ou de structure tridimensionnelle, utilisé en contact avec le sol ou avec d'autres matériaux.

Les fossés


Les fossés sont des aménagements linéaires simples. Ils captent les ruissellements diffus permettent l’infiltration et piègent les sédiments. Il sont positionnés en tête et en pied de talus.