Home
banniere TP

Les Terrassements

Les terrassements

Définition des terrassements

On appelle "terrassement" tout mouvement de terre, manuel ou mécanique.

Dans les Travaux Publics on distingue deux types de terrassements:
- les terrassements ordinaires: dans le cas de renforcement ou de réfection de chaussées, de la préparation des sols pour les futures constructions et ouvrages, des fouilles par déblais ou d'apports par remblais.
- les terrassements généraux: dans le cas de réalisation de chaussées et/ou de fondations spéciales pour des ouvrages de bâtiments ou de Génie Civil qui mettent en oeuvre des méthodes, des volumes et des matériels importants.

Travaux préparatoires aux terrassements:

Le choix du tracé: C'est l'étape la plus longue et complexe du projet routier. Il faut en effet définir un tracé qui tienne compte des spécificités des terres traversées et de leurs propriétaires, des volumes et de la nature des sols. Il est déterminé après une enquête d'utilité publique.
Le dégagement de l'emprise: Ces travaux comprennent l’abattage des arbres, le dessouchage, les démolitions diverses, l'enlèvement des déchets éventuels, les déplacement des réseaux, etc...après avoir délimité l'emprise globale du chantier et installé les servitudes de signalisations temporaires, barrières, déviations, base vie, zone de stockage etc...
Le décapage: Ces travaux consistent à enlever la couche superficielle du terrain naturel sur une épaisseur bien déterminée (de l’ordre de 15 à 30 cm), de façon que les débris d’arbres (racines, branches, feuilles) et la terre végétale, soient entièrement enlevés. (ces terres sont généralement stockées en place pour constituer les finitions en talus et banquettes)

Exécution des déblais

Un déblai ou matériau de déblai est un enlèvement de terres pour niveler ou baisser le sol

- les terrains meubles peuvent être extraits par tranches verticales au moyen de chargeuses ou de pelles, le transport est alors effectué par des camions.
- les terrains défonçables exigent d’être préalablement ameublis par le passage d’un engin équipé de dents de rippage ou "ripper". Cet engin est une « défonceuse » (1 ou 2 dents) ou une « scarificatrice » (plus de 2 dents).
- les terrains rocheux compacts exigent, en général, d’être fragmentés par l’usage de l’explosif. Ce travail est très délicat et doit être conduit par des spécialistes.

Exécution des remblais

Un remblai ou matériau de remblai est un ajout de terres pour niveler ou rehausser le sol

- l'exécution du remblai se fait par couches successives au moyen de bouteurs
- la densification de chaque couche est réalisée par un compactage méthodique
- il faut apporter un soin particulier à l’exécution de sa partie supérieure qui recevra la chaussée
Quant au choix des matériaux pour la construction d’un remblai, ceux qui sont insensibles à l’eau seront réservés en priorité pour réaliser la partie supérieure du remblai de manière à lui conférer une bonne portance. Les matériaux sensibles à l’eau seront utilisés en corps de remblai après traitement aux liants hydrauliques.

Réalisation de la plate-forme support de la chaussée

En déblai comme en remblai, la couche supérieure des terrassements doit posséder des qualités suffisantes pour recevoir la chaussée.
Les matériaux qui la composent doivent être de bonne qualité et leur compactage particulièrement soigné pour leur conférer une portance satisfaisante.
Pour améliorer et/ou protéger le sol en place, plusieurs solutions existent et en particulier la technique de traitement des sols en place aux liants hydrauliques qui constitue une solution largement répandue.

! Des pentes transversales de 2 à 4 % seront prévues afin de permettre l’évacuation des eaux de pluie et de ruissellement. !

Traitement des sols en place

Le traitement des sols a pour objet de rendre utilisable un sol qui ne présente pas les caractéristiques requises pour servir, sans préparation, à supporter des contraintes. Le traitement aux liants hydrauliques des sols en place permet d’éviter l’apport de matériaux extérieurs au chantier. C’est donc une solution économique et écologique:
- soit en améliorant des sols trop humides
- soit en réalisant des plates-formes rigides et stables aux intempéries. Dans ce cas, on recherche une résistance mécanique.

Les types de traitements des sols:

Selon l’utilisation prévue et en fonction du type de sol à stabiliser, il existe plusieurs types de traitements des sols en place qui ne diffèrent que par la nature du liant utilisé.
- le traitement à la chaux
- le traitement au ciment ou aux liants hydrauliques routiers
- le traitement mixte à la chaux puis au ciment ou aux liants hydrauliques routiers.

Exécution des traitements de sols

- préparation du sol à traiter par scarification
- épandage du liant avec un épandeur à dosage pondéral
- malaxage au rotor horizontal
- compactage
- réglage à la niveleuse
- protection par produit de cure: émulsion et gravillonnage