Home
banniere TP

Bonnes pratiques environnementales

Bonnes pratiques

Objectifs visés des bonnes pratiques environnementales

Un Chantier Respectueux de l’Environnement est le prolongement naturel des efforts de qualité environnementale mis en place lors de sa conception. Tout chantier génère des nuisances sur l’environnement proche, l’enjeu d’un chantier respectueux de l’environnement est de limiter ces nuisances au bénéfice des riverains, des ouvriers et de l’environnement. C'est un contrat gagnant-gagnant.

Un chantier de travaux publics a des impacts sur l’environnement: bouleversement des paysages, nuisances sonores, émissions de poussières, actions sur les sols et l’eau, production de déchets, consommation de matériaux naturels et d’énergie.
Ces effets sont connus par les entreprises de travaux publics.
Celles-ci sont donc constamment à la recherche de solutions innovantes contribuant de façon efficace à la préservation de l’équilibre de l’environnement.

Réduction des nuisances: Actions engagées

Les matériaux naturels

Pour optimiser les ressources naturelles, les entreprises de travaux publics s’engagent dans des solutions durables telles que le recyclage des déblais et des fraisâts d’enrobés. C’est un procédé qui a l’avantage de réduire ou d’éviter les transports de ces matériaux naturels souvent source de pollution et surtout de favoriser leur pérennisation.

L’énergie

Les acteurs des travaux publics proposent des méthodes non seulement pour baisser les coûts énergétiques des chantiers, mais également la proportion des énergies fossiles consommées. Des ouvrages basse consommation, des méthodes d’optimisation des transports, une gestion intelligente de l’énergie dans les bureaux et locaux de chantiers sont appliqués.

Les déchets

Les initiatives pour ce qui est des déchets produits à l’occasion de la réalisation des chantiers consistent à proposer des solutions permettant leur élimination dans le strict respect de la réglementation en vigueur. En plus d’un tri optimisé des déchets, il existe de nombreuses autres alternatives que mettent en œuvre les acteurs de la profession.

Les sols et l’eau

Les enjeux pour les entreprises sont la maîtrise des consommations et une gestion optimisée des eaux pluviales. Des produits de substitution et des méthodes alternatives sont proposés. Des solutions de dépollution et de réduction des consommations sont envisagées. Des procédés pour prévenir les risques de pollution sont également mis en œuvre.

La biodiversité et les paysages

Parce qu’un chantier modifie toujours le paysage où il est réalisé, les sociétés de TP contribuent à la préservation des espèces animales et végétales en créant des espaces protégés, mais aussi en procédant à une intégration des paysages.

Les poussières et nuisances sonores

Pour faire face à de telles nuisances sur les chantiers, les entreprises de TP développent de nouvelles pratiques tout en renouvelant régulièrement leurs équipements.

Chantier Respectueux de l’Environnement

Engagées pour la plupart dans un développement territorial durable, les collectivités ne doivent en aucun cas ignorer les bonnes pratiques environnementales en matière de travaux publics. L’intégration dans leurs appels d’offres d’exigences environnementales est une faculté que leur donne le code des marchés publics depuis 2006. Pour réaliser désormais leurs infrastructures et équipements, elles disposent d’un outil légal leur permettant de prendre en compte l’aspect environnemental.
La charte Chantier Respectueux de l’Environnement fait partie des pièces contractuelles du marché de travaux remis à chaque entreprise intervenant sur le chantier. Elle est signée par toutes les entreprises intervenantes, quelle que soit leur relation avec le Maître d'Ouvrage.

Les moyens, les actions...

- Des moyens sont mis à disposition pour assurer la propreté du chantier (bacs de rétention, bacs de décantation, protection par filets des bennes pour le tri des déchets …)
Le brûlage ou l'enfouissage des déchets sur le chantier est interdit.
- Un responsable Chantier Respectueux de l’Environnement sera désigné au démarrage du chantier. Une information permanente sera affichée sur la démarche environnementale du chantier et l’organisation du tri des déchets.
- Le niveau acoustique en limite de chantier sera optimisé par l'utilisation de machines à dispositif anti-bruit. Limitation des émissions de poussières et de boue par l'arrosage des pistes et le nettoyages des roues de véhicules en sortie de chantier.
- Des protections seront prévues contre les clôtures de chantier en treillis soudé pour éviter toutes projections sur les voiries avoisinantes.
- Les risques sur la santé liés aux produits et matériaux doivent être clairement identifiés et le personnel informé de ceux-ci.
- Des bacs de rétention seront mises en place pour récupérer les eaux de lavage des outils et bennes.
- L’huile végétale pour le coffrage sera systématiquement privilégiée.
- Les emballages sont contrôlés et limités dans leur quantité dès la passation des marchés avec les fournisseurs.
- La signalisation des bennes et points de stockage et leur identification sera notamment assurée par des logotypes facilement identifiables par tous.

Pour aller plus loin dans ces bonnes pratiques: Les bonnes pratiques environnementales des travaux publics