Home

Bordures et Caniveaux

Pose de bordures

Définition et domaine d'emploi des bordures et caniveaux

Définition

Une bordure est un dispositif vertical ou incliné pouvant constituer une partie du dispositif d’écoulement des eaux pluviales.
Les bordures les plus courantes sont en béton, préfabriquées ou coulées en place mais on en trouve en pierre naturelle et en pierre reconstituée.

Fonction

Les bordures sont employées dans un grand nombre d’ouvrages de voirie en délimitation d'espaces, de routes, rues, trottoirs, d’allées ou d’aires d’activités, îlots directionnels et de refuge, chicanes… Autour des zones pavées elles servent en tant que calage de rive.

Types de bordures et caniveaux suivant l'utilisation et la destination
ABordures franchissables après réalisation complète de la voirie.(2 modèles : A.1 et A.2)
PBordures pour parcs de stationnement, allées, terrains de sport (3 modèles : P.1, P.2 et P.4)
TBordures de trottoirs, plus spécialement destinées aux voiries urbaines (5 modèles : T.1, T.2, T.3, T.4 et T.5)
CSCaniveaux simple pente, destinés à être utilisés :
- soit avec des bordures du type A
- soit avec des bordures du type T (4 modèles : CS.1, CS.2, CS.3 et CS.4)
CCCaniveaux double pente (2 modèles : CC.1 et CC.2)
IBordures d´îlots directionnels, qui peuvent être :
- soit simplement posées sur la chaussée (2 modèles : I.1 et I.3)
- soit encastrées dans la chaussée (2 modèles : I.2 et I.4)
CRBordures de calage de rive
- 4 modèles (CR.1, CR.2, CR.3 et CR.4) destinés soit au calage et à la délimitation de la chaussée
- 1 modèle (CR.5) destiné au calage et à la fondation des types A, T et CS

catalogue bordures courantes
Dimensions des bordures courantes: 1.00m.

bordures d'îlot
Bordures d'îlots directionnels (existent aussi en quart-de-rond et en 1.00m)

Exigences fonctionnelles

Selon le type d’application, en voirie ou en aménagements publics, les produits modulaires, (pavés, dalles, bordures et caniveaux) doivent répondre à une ou plusieurs des exigences fonctionnelles suivantes :
l’esthétique (à court et long terme) et l'intégration dans l’environnement, la structuration de l’espace, l’insertion des personnes handicapées, la sécurité des utilisateurs, la tenue au trafic, la résistance aux sollicitations climatiques, la facilité de mise en œuvre, la facilité d’entretien, la durabilité et la pérennité, l’aptitude au recyclage
La prise en compte de ces exigences doit s’intégrer dans une démarche de développement durable.

Principe de réalisation et pose de bordures et caniveaux

Terrassement

Le compactage du fond de fouilles est nécessaire dans le cas d’ouvrages franchissables.
Lorsqu’il se révèle impossible, il faut prendre des dispositions complémentaires telle que : l’augmentation des dimensions de la fondation ou la réalisation de semelles armées.

Fondations

Le massif de fondation doit être réalisé avec du béton et doit présenter des caractéristiques minimales: dosage à 250kg/m3, épaisseur de 10cm minimum. Dans le cas de franchissement fréquent par des véhicules lourds, le massif de fondation peut être en béton armé coulé en place.

Fondation de bordure

Pose: Les bordures sont posées :
- Soit sur un lit de béton frais de consistance ferme*
- Soit après confection d’une fondation en béton, interposition d’un mortier d’au moins 3cm d’épaisseur dosé à 250 kg de ciment par m3
- Soit sur bordure de calage de rive avec interposition d’un bain de mortier identique au précédent.
* Résistance à la compression : 16 MPa - Classe de consistance : S1, S2 - Granulats Dmax = 22 mm

Calage

Le rôle du calage est de s’opposer au déplacement et au renversement des bordures. Il est impératif et peut être réalisé par :
- un solin continu
- un épaulement au niveau de chaque joint
- une bordure de calage de rive
Dans le cas d’un épaulement ou d’un solin, sa hauteur est au moins égale à la moitié de celle de la bordure mise en oeuvre. Le béton doit être le même celui utilisé pour les fondations.
L’absence de calage peut conduire à des désordres (désalignement, rupture de bordures…)
Nota : Lorsque le trottoir est prévu en béton coulé en place, on réaliseun calage provisoire qui sera enlevé avant le coulage du béton qui assurera le calage définitif.

Calage de bordure

Joints

Les joints entre bordures et caniveaux assurent des fonctions multiples :
- ils autorisent la dilatation de l’ouvrage sous l’effet des variations thermiques
- ils protègent les arêtes des actions mécaniques (par exemple liées au trafic)
- ils ont quelquefois une vocation esthétique
Les joints sont réalisés :
- soit avec un espace d’environ 1 cm rempli d’un mortier faiblement dosé (200 à 250 kg de ciment par m3)
- soit un espace vide entre éléments (joint de 2 à 3 mm).
- soit jointivement avec un espace vide ou rempli d'un joint élastoplasique tous les 10m
Pour les ouvrages en courbe, on pourra choisir entre des joints de mortier ou des coupes suivant le rayon de courbure.

REMARQUE IMPORTANTE RELATIVE A LA REALISATION DES JOINTS AU MORTIER
Le respect du dosage maximal en ciment du mortier des joints est impératif. En effet, le rôle du mortier est d’autoriser la libre dilatation de l’ouvrage sans générer de contraintes excessives sur les arêtes de bordures. Ce rôle «d’amortisseur » ne peut être obtenu qu’avec des mortiers de faible module d’élasticité.
A titre d’exemple : la dilatation d’un ouvrage linéaire tel que les bordures en béton est d’environ 0,01 mm/m/°C.
Ainsi, pour un ouvrage de longueur 200 m, une élévation de température entre nuit et jour de 30°C se traduit par un allongement de 6 cm qu’il convient d’absorber dans les joints pour prévenir les désordres au droit des arêtes.
Un délai de sept jours minimum est nécessaire entre la pose des bordures franchissables et l’ouverture à la circulation.

! Manutention des bordures et caniveaux: il est vivement conseillé d'utiliser une pince à bordure pour la manutention et la pose
La pose mécanisée permet de s’affranchir du poids des produits tout en améliorant la productivité. !

Ressource: Bordures et pavés (fichier Word)